Pour une modernisation de la place de jeux du Vieux-Clarens

Monsieur le Président, Mesdames les conseillères communales, Messieurs les conseillers communaux,

Pour rappel, le postulat « Places de jeux : état de lieux et perspectives à court et moyen termes » que j’ai eu l’honneur de déposer début 2017 avait été accepté le 21 juin 2017 à la quasi-unanimité de ce conseil.

Pour rappel toujours, la Municipalité, dans un préavis 35/2021, a répondu de manière tout à fait satisfaisante aux perspectives futures concernant 6 places de jeux pour un montant de 300’000 CHF mais n’a ma foi pas transmis d’intentions claires ou de pistes de réflexions concernant les 28 autres places de jeux de notre commune. Lors du vote du préavis, mon amendement proposant de retirer la conclusion n° 4 du rapport qui stipulait que le préavis répondait à mon postulat avait été accepté par notre conseil communal.

Pour rappel encore, les dépenses d’investissement prévoient un montant réjouissant de 2 millions de CHF pour la rénovation de places de jeux durant cette législature. 300’000 CHF étant déjà dévolus aux places de jeu des Avants, Glion & Caux suite au votre de ce fameux préavis 35/2021, la soustraction est simple, il reste encore approximativement 1.7 Millions de CHF à disposition, si j’ose m’exprimer ainsi.

Il reste encore à savoir pour quelles places de jeux ce montant sera prévu, et j’espère que la place de jeux du Vieux-Clarens fasse partie des heureuses élues. Il y a selon moi une urgence relative, pour les raisons que je vais développer.

Tout d’abord, suite à l’acceptation du préavis 35/2021, il ne restera sur notre commune bientôt plus que 3 places de jeux datant du siècle passé et pour lesquelles on ne sait pas ce qui va se passer ni même s’il va se passer quelque chose. Il s’agit de la place de jeux du Vieux Clarens, datant de 1988, et des places de jeux du Marché Couvert, de 1988, et de la Rouvenaz, de 1989, ces deux dernières places faisant l’objet de la motion que je développerai séparément tout à l’heure.

Ensuite, cette place de jeu du Vieux-Clarens, ou plus généralement le parc du Vieux Clarens, est particulièrement important, puisqu’il est situé au centre-ville d’un bâti à forte densité de population, et qu’en plus, avec la densification des centres, de nouveaux arrivant vont inévitablement encore arriver, par exemple ceux des 40 nouveaux appartements bientôt terminés à la rue du port à moins de 100m à vol d’oiseau du parc du Vieux Clarens.

C’est évidemment au centre d’une localité densément habitée qu’une place de jeu fait le plus de sens. C’est là qu’il y a le plus d’enfants, c’est là qu’on se trouve le plus loin de la nature et de la forêt, c’est là qu’on veut si possible s’éviter de prendre sa voiture, soit par choix, soit par obligation, et c’est là qu’on a le plus besoin d’un endroit pour s’amuser et se défouler si possible en famille et dans un espace vert qui sera particulièrement prisé lors de fortes chaleurs. C’est d’ailleurs certainement suivant ces constats que les autorités des années 80 ont logiquement décidé d’implanter les premières places de jeux montreusiennes dans les centres villes de Clarens et de Montreux.

Concernant Clarens et son centre, l’on doit dire que les plus jeunes ne sont pas très gâtés au niveau des places de jeu. Les places aux alentours d’Alice Rivaz et des Vergers sont des micro-places de jeux, la place de jeux de Verte-Rive avec son bateau est certes sympa, mais pas suffisante et pas pour tous les âges tandis que la nouvelle place de jeu du parc Nicole, celle située à la plage de Clarens, représente pour moi une vraie déception, et je ne suis de loin pas le seul de cet avis mais on ne refait pas le passé, c’est fait, c’est fait.

Concernant la place du Vieux Clarens, selon le rapport in-situ de 2017, il a été relevé que les revêtements de chute de la place sont partiellement conformes à la norme. Si le rapport in-situ mentionne cependant de nombreux points positifs, il est tout de même un élément qui saute aux yeux : cette place n’est plus au goût du jour. Elle était sans doute innovante en 1988, mais 34 ans après, une modernisation de la place de jeux du Vieux-Clarens, entendez par là l’ensemble du parc, est à mon sens devenue nécessaire. Et l’investissement pourrait tout à fait être modeste au regard de la plus-value qu’il serait possible d’en tirer.

J’imagine un nouvel élément de jeu, en remplacement de l’actuel, obsolète, voire dangereux, et qui ne fait plus vraiment scintiller des étoiles dans les yeux des enfants. Peut-être que la récolte d’idées venant des enfants eux-mêmes, ce sont les premiers concernés, pourrait être organisée à l’école afin d’être sûr que le mobilier de jeu choisi par les adultes plaise vraiment aux enfants, car pour être franc, en voyant certains aménagements de place de jeux, ici ou ailleurs, on se demande parfois ce qui a passé par la tête des adultes. Si vous acceptez le renvoi en commission, je vous montrerais quelques exemples de places de jeu qui me semble être très attractive pour les enfants.

J’imagine aussi une place avec une plus grande convivialité. Il y a actuellement une table en pierre magnifique, mais il n’y en a pas d’autres. C’est un peu peu, cela veut dire premiers arrivés, seuls servis, c’est un peu dommage pour les retardataires. Au niveau fonctionnel, peut-être que l’installation d’un grill électrique, comme au parc Donner ou à la plage de Clarens, serait une bonne idée, c’est en tout cas ce que m’a suggéré un utilisateur de la place qui est là très régulièrement.

J’imagine également une place de jeu permettant à tout le monde, de 2 à 102 ans, de se dépenser. Peut-être que quelques modules de fitness urbain, un petit parcours santé, une slackline ou même un jeu d’échec voire une cabine à livres pourraient ajouter un attrait supplémentaire à ce parc

J’imagine enfin pourquoi pas un petit coin jardin, destiné plus particulièrement aux plus jeunes. Un jardin ludique et didactique, afin d’y apprendre quelques éléments de botanique et d’écologie, et s’inscrivant dans l’esprit de la motion de Mme Ruth Bär « pour une augmentation de jardins familiaux et la création de plantages à Montreux », acceptée par notre conseil en février 2021.

Après le parc Donner, le parc du Vieux Clarens est la seconde plus grande place de jeux de notre commune. Datant de 1988, je crois qu’elle ne fait ma foi plus tant rêver. Il est temps de moderniser cette place et pourquoi pas d’en faire l’un des plus somptueuses places de la région ? Je n’en fais pas une fixation, mais aucune des 34 places de jeux montreusiennes n’est présente dans les divers classements internet des places de jeux les plus sympathiques du canton, et peut-être que la 3ème ville du canton que nous sommes peut se payer le luxe de voir l’une de ses places figurer dans un tel classement, aussi subjectif soit-il.

La présente motion demande à la Municipalité de présenter un projet de modernisation de la place de jeu du Vieux-Clarens et de l’ensemble du parc en tenant compte des éléments suivants :

  1. Un remplacement du mobilier de jeu existant par du nouveau mobilier attractif, qui fasse réellement rêver les enfants, dès l’âge de deux ans.
  2. Une amélioration de la convivialité du parc, en aménagement plus d’espace à disposition pour accueillir des gens et augmentant si possible les fonctionnalités mises à disposition.
  3. Des possibilités d’activités physiques ou ludiques pour tous les âges
  4. La création d’un coin jardin didactique à l’attention des plus jeunes

Si vous accepter le renvoi en commission, je suggère que le lieu de rendez-vous de la commission soit fixée au parc du Vieux-Clarens et que la séance puisse se dérouler ensuite à proximité, si possible dans un lieu avec la possibilité de projeter un powerpoint, par exemple à la maison de quartier de Jaman 8.

Je demande que cette motion soit transmise à une commission pour étude et rapport.

Pour un réaménagement des places de jeux du Marché Couvert et de la Rouvenaz 

Monsieur le Président, Mesdames les conseillères communales, Messieurs les conseillers communaux,

Concernant les rappels historiques ayant conduit à la présente motion, je ne vais pas les refaire une seconde fois et je vous renvoie aux quatre premiers paragraphes de la motion parallèle que je viens de développer : « Pour une modernisation de la place de jeux du Vieux-Clarens »

Les deux places de jeux du Marché Couvert et de la Rouvenaz sont parmi les trois premières places montreusiennes à avoir vu le jour et aujourd’hui, force est de constater qu’un réaménagement semble indispensable, pour les trois raisons suivantes :

Premièrement, ces places de jeux ne sont plus si attractives que cela. Alors bien sûr, ces places, en particuliers celle du marché couvert, ont un fort succès. Cela tient sans doute surtout à la localisation de la place, qui est au centre-ville et aux bords des quais très prisé des touristes, y compris les familles. Concernant l’aménagement et le mobilier de la place de jeu, celui-ci est sans grande originalité et sans grande part de rêve pour les plus jeunes. On pourrait même imaginer une place de jeu avec un clin d’œil touristique, pour que les enfants et parents venues en vacances en gardent un souvenir lumineux. On pourrait s’imaginer s’inspirer de la place de jeu du bateau à la plage de Pully, en plus petit bien sûr. On pourrait s’imaginer un mur de grimpe pour enfants. Et si la motion est acceptée, pourquoi ne pas tenir compte de l’avis et des idées des enfants en vue de la conception de la place de jeux ? Et en marge de la place de jeu elle-même, la présence d’une fontaine avec eau potable serait un atout indéniable pour améliorer l’attractivité du site.

Deuxièmement, la perspective de voir dans un proche avenir une mise à jour du projet « Jardins de la Rouvenaz », abandonné par la Municipalité en 2015, et intégrant une place de jeux digne de ce nom ne semble pas être forcément sur le dessus de la pile des projets les plus urgents de la commune. Le nouvel élément de jeu situé au centre de la place de jeu du Marché Couvert, au milieu des copeaux, en remplacement de la tout multifonction démontée pour des raisons de sécurité s’apparente à un élément provisoire qui est peut-être parti pour durer longtemps, très longtemps, sans doute trop longtemps. Il est donc nécessaire de se pencher sur ce réaménagement des places de jeux maintenant, en gardant à l’esprit de le rendre adaptable et compatible à tout projet futur.

Troisièmement ces deux places de jeux présentent un certain potentiel de danger et ne sont d’ailleurs pas aux normes de sécurité en vigueur.

Pour la place de jeu du marché couvert, le rapport in-situ d’octobre 2017 a relevé plusieurs non conformités aux normes de sécurité : le sol souple en copeaux, la tour multifonction, le toboggan. La tour multifonction a lors rapidement été démontée et remplacée par l’élément provisoire que j’ai mentionné avant. Pour cette même place de jeux, les gros blocs de rochers, parfois saillants et glissants, représentent indéniablement un élément dangereux et font que certains parents n’y vont tout simplement pas. Une maman de jour que je connais n’ose pas prendre le risque de s’y aventurer avec les enfants qu’elle a sous sa responsabilité.  

Pour la place de jeu de la Rouvenaz, le constat du rapport in-situ est clair : « Cette place répond partiellement aux normes de sécurité. Des travaux de sécurisation des jeux et de la surface de chute doivent être entrepris. ».

Alors, chères conseillères communales, chers conseillers communaux, il me semble que les enfants montreusiens que les enfants de passage au centre-ville méritent une place plus sûre et plus attractive et ce sans attendre le projet de réaménagement de la Rouvenaz, pour autant qu’il en soit encore question.

La présente motion demande à la Municipalité de présenter un projet de réaménagement des places de jeux du marché Couvert et de la Rouvenaz qui soit attractif, sûr et qui fasse rêver les enfants d’ici et d’ailleurs.

En cas de renvoi en commission, je me permets d’ajouter que si le bureau estime pertinent d’agender cette séance à la suite de celle concernant la place de Jeux du Vieux-Clarens, cela me va, mais j’estime que ce sont deux motions aux enjeux différents et que par conséquent, il est tout à fait possible que certains commissaires trouvent des intérêts à participer à l’une ou l’autre des commissions mais pas forcément aux deux.

Je demande à ce que cette motion soit transmise à une commission pour étude et rapport.

Olivier Müller, Conseiller communale PLR